Livre – « Le Grand remplacement » de Renaud Camus

Candidat à la candidature pour l’élection présidentielle de
2012 à la tête du parti de l’In-nocence, Renaud Camus a développé la « théorie » (NDLR sic) du Grand Remplacement, fondée sur l’observation de l’évolution
sociale et culturelle en France.

Cette théorie, essentielle à ses yeux et à ceux de son parti, il l’avait déjà abordée dans l’Abécédaire De L’In-nocence
et la développe considérablement à travers trois allocutions intitulées
« Le Grand Remplacement », « La nocence, instrument du Grand
Remplacement » et « Que peut être une pensée libre aujourd’hui ? »,
réunies avec un entretien donné au Nouvel Observateur en septembre 2011 dans un ouvrage publié par les éditions David Reinharc.

Au journal qui demandait à Renaud Camus de développer cette idée de Grand Remplacement, il répondait :

« – Oh, c’est très simple : vous avez un peuple et presque d’un
seul coup, en une génération, vous avez à sa place un ou plusieurs
autres peuples. C’est la mise en application dans la réalité de ce qui
chez Brecht paraissait une boutade,
changer de peuple. Le Grand
Remplacement, le changement de peuple, que rend seule possible la
Grande Déculturation, est le phénomène le plus considérable de
l’histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis
toujours.
»

Pour dissiper immédiatement tout malentendu sur les propos de Renaud
Camus, il faut encore citer ce passage d’une interview donnée au
magazine Causeur le 20 juillet 2010 :

« Toutes les populations sont inassimilables. Il en va
de l’acculturation et de l’assimilation comme de l’éducation : elles ne
peuvent pas faire l’économie de l’
individu. Ce sont des hommes et des femmes et des enfants qui peuvent être assimilés au sein d’un peuple, pas des peuples, surtout quand ces peuples ont une forte réalité, une culture, une civilisation, une langue, une religion, une puissance en dehors de
la nation censée les assimiler. Pourquoi se renonceraient-ils ? Deux
éléments créent des Français et peuvent en créer encore : l’héritage (la
naissance, l’ethnie, la race, les ancêtres, l’appartenance héréditaire)
et le désir (la volonté, l’élection particulière, l’amour d’une
culture, d’une civilisation, d’une langue, d’une littérature, des mœurs,
des paysages).
» Lire la suite sur Culture Mag

En vente sur Amazon mais voir si le livre est disponible chez les libraires

Sur le sujet :

Immigration-Renaud Camus : « Non, le Grand Remplacement n’est pas une « vision complotiste » ! »

« Grand remplacement » : Marine Le Pen chahutée par son (extrême) droite ?

A noter que l’insulte qui fait passer Marine Le Pen pour une victime, la Présidente du parti frontiste faisant son coming-out pro-musulman
Source AliciaFrance

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s